A NANNA

Théâtre et musique / création 2020

Projet « cross-over »

Dossier PDF
Contact diffusion

A NANNA

Théâtre et musique / création 2020

Autour d'un comédien (Olivier Broda), six voix de femmes feront résonner des berceuses traditionnelles corses (harmonisées) et une création de la compositrice italienne Lucia Ronchetti. A Nanna sera le parcours initiatique d’un homme, voyageur, exilé attaché à ses racines insulaires… Le propos artistique est encore en réflexion.

6 chanteuses de l’Ensemble SEQUENZA 9.3 et 1 comédien
Direction musicale : Catherine Simonpietri
Mise en scène : Olivier Broda

Monodies en langue corse du XVIe au XIXe siècle harmonisées par François Saint-Yves
Création de Lucia Ronchetti pour 6 voix de femmes et un comédien
Textes extraits du répertoire de contes ou d’auteurs corses
(Jérôme Ferrari, Marcu Biancarelli, Quatuor insulaire de Jerôme Camilly...) (en cours)

CREATION 2020

Le matériau constituant la base du projet rassemble la beauté de monodies/berceuses des femmes corses, la présence dramaturgique d’une figure masculine et une commande à la compositrice Lucia Ronchetti.

D’une part, ces monodies en langue corse qui renvoient à l’intime de l’amour inconditionnel d’une mère à son enfant. Les femmes corses rythment la vie par des chants, aussi nécessaires à charmer nos fragiles enfances qu’à consoler nos douleurs. On y retrouve aussi toutes les influences des diverses invasions barbares de cette île méditerranéenne.
L’orchestration pour six voix de François Saint-Yves en propose une réécriture dans notre monde d’aujourd’hui, leur apportant une universalité d’autant plus puissante.

Une figure masculine entourée par ce choeur de femmes sera traversée par ses chants.
Parcours d’un homme, histoire d’une île, l’insularité, les racines, l’exil.
Un voyage, parcours initiatique, un exil réel ou rêvé, un attachement insulaire et maternel, des racines oppressantes ou libératrices ?

Lucia Ronchetti, compositrice italienne s’associe à ce projet pour apporter le final à l’unisson, commande pour 6 voix de femmes et un comédien.
Conclusion musicale de ce voyage dont la dramaturgie est en cours d’écriture.

Cette création scènique se construit ausi avec des laboratoires/recherches et sorties de résidence qui permettront la création d’autres formes du projet, pour d’autres publics.
Siestes musicales ou concert-lectures pour les jardins ou lieux non équipés
Livre-CD avec contes et berceuses pouvant proposer un format concert-lecture jeune public du projet.
Parcours de sensibilisation et découverte de l’art vocal autour du répertoire des berceuses corses à destination du public scolaire (de la GS au CM2)
Lucia Ronchetti étudie la composition et l’informatique musicale à l’Accademia Santa Cecilia, ainsi que la philosophie à l’Université de Rome. À Paris, elle participe à des séminaires de composition avec Gérard Grisey, aux cours d’informatique musicale de l’Ircam (1997), et obtient son doctorat en musicologie à l’École Pratique des Hautes Études de la Sorbonne sous la direction de Franco̧is Lesure (1999). En 2005, elle est à New York, avec une bourse Fulbright, au Département Musique de la Columbia University, à l’invitation de Tristan Murail.
Lucia Ronchetti écrit pour tous les effectifs et recourt très souvent à l'électronique. Elle s'inspire des sciences naturelles, de la philosophie, de la poésie, de la littérature et de la peinture. Elle rend aussi hommage aux compositeurs du passé.
La théâtralité est inhérente à l'œuvre de la compositrice, y compris dans un ensemble d'œuvres vocales non scéniques sous-titrées « dramaturgies », parfois issue d'une tradition madrigalesque comme dans Anatra al sal (1999) composé pour les Neue Vokalsolisten Stuttgart auxquels elle a destiné de nombreuses œuvres.